Serveur en cours migration - web.archireport.com temporairement indisponible
help

14 avril 2021

Toitures végétalisées, un peu plus de vert en ville

Les toitures végétalisées existent depuis des millénaires, plus précisément depuis la préhistoire. Comment fonctionnent-elles ? De quoi sont-elles composées ? Quels avantages ?
Découvrez le dans cet article ! 🌿

Toits végétalisés : quel principe ?

Le concept est simple : recouvrir une toiture d’un substrat végétal afin d’y planter des végétaux. Cette pose ne peut se faire que sur des toits ayant une pente inférieure à 35 degrés. La toiture a pour objectif d’être autonome. Les toitures les plus légères ne nécessitent pas d’arrosage, et très peu d’entretien. C’est pourquoi la végétation installée ne doit pas être choisie au hasard. Les essences doivent être adaptées au climat et pouvoir supporter le vent et les périodes de sécheresse. Les sédums sont des plantes grasses idéales car elles supportent sans problème les variations climatiques.

Sedum – Image par Anastasia Kuleshova de Pixabay

Pour un climat marin, des essences telles que Cerastium tomentosu ou Festuca Ovina sont intéressantes.

Cerastium Tomentosu- Image par Anastasia Kuleshova de Pixabay

Vous vivez proche des montagnes ? Le delosperma congestum ou l’origanum vulgare correspondront mieux à ce type de milieu.

Image tirée de botanic.com

Par ailleurs, il est mieux de prévoir ce type d’aménagement lors de la conception de l’habitat, même s’il est aussi envisageable d’installer une toiture végétale lors de projets de rénovation. 

3 types de toitures végétalisées 

La végétalisation extensive est le mode de végétalisation le plus simple et le plus léger. Il peut être installé sur un élément porteur en béton, en bois ou en acier. L’épaisseur du substrat se situe entre 4 et 15 cm. Il présente l’avantage de ne nécessiter aucun arrosage et un faible entretien. 

Image tirée de toiture-couvreur.fr

La végétalisation semi-intensive et la végétalisation intensive ne peuvent être installées que sur un élément porteur en béton. Le premier permet l’installation de plantes vivaces et de petits arbustes pour une épaisseur de substrat comprise entre 12 cm et 30 cm.

Image tirée de blog-habitat-durable.com

La végétalisation intensive, aussi appelée toiture jardin peut quant à elle accueillir des arbustes, des arbres ainsi que du gazon. L’épaisseur du substrat doit être d’au moins 30 cm.

Pour ces deux catégories, l’arrosage et l’entretien sont nécessaires. Un système d’arrosage automatique doit être envisagé. Pour le semi-intensif, des conduits délivrant de l’eau goutte à goutte peuvent être posés sous le substrat. Le choix du substrat est important. Il doit être suffisamment léger pour être supporté par le toit et reproduire les qualités nutritives d’un sol naturel. Si vous n’avez pas la main verte, faites appel à une entreprise spécialisée. Celle-ci peut vous proposer un contrat d’entretien pour les premières années, le temps que les végétaux soient bien installés. 

De quoi est composée la structure ? 

Pour construire votre toiture, et garantir sa longévité, plusieurs étapes doivent être respectées à la lettre.

La toiture végétalisée est composée de plusieurs épaisseurs. Un pare vapeur est installé directement sur l’élément porteur. Cette membrane est recouverte par l’isolant et par une protection étanche qui repousse les racines. Le drainage est ensuite posé et recouvert d’un filtre. Pour éviter la formation d’eau stagnante, le drainage est obligatoire sur les toits plats. Il est principalement composé de billes d’argile et de gravier. Il est ensuite possible d’installer le substrat qui permet d’évacuer l’eau et de nourrir les futurs plants. La végétation peut enfin être plantée. Autour du toit, un système d’évacuation des eaux est mis en place. Il devra faire l’objet de vérifications régulières.

Image tirée de guidebatimentdurable.brussels


Si vous ne souhaitez pas réaliser toutes ces étapes par vous même, des complexes « prêt à poser » existent.

Pourquoi adopter la toiture végétale ? 

De vrais bénéfices pour l’environnement 

Les toitures végétales contribuent à l’assainissement du climat urbain. La végétation filtre certains polluants d’origine citadine et permet une meilleure fixation des poussières. Les toitures diminuent le ruissèlement de l’eau au sol, ce qui atténue les risques d’érosion et d’inondation. En effet, les plantes absorbent une partie de l’eau et restituent une autre part à l’atmosphère grâce au phénomène d’évapotranspiration.

Ces toitures favorisent aussi la biodiversité en ville. Elles sont de véritables biotopes pour de nombreuses espèces et augmente la pollinisation.

Contribuer à la diminution des îlots de chaleur

La température en ville est plus chaude que dans les campagnes environnantes. Ce phénomène est dû à la chaleur dégagée par les activités humaines et à la minéralisation des sols. Les espaces goudronnés, stockent l’énergie et la restitue sous forme de chaleur durant la nuit. Les espaces verts permettent de rafraichir la ville. En plus d’éviter la surchauffe à l’intérieur des habitats, les toitures végétales participe donc au refroidissement des zones urbaines. 

Image tirée de Météo Lor’ – Îlot de chaleur urbaine

Une véritable protection pour votre habitat

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’étanchéité des toits végétalisés est aussi bonne que celle des toits classiques. C’est davantage la qualité de la toiture que son type qui garantie l’imperméabilité. La végétation protège le toit des rayons UV et offre une meilleure isolation phonique. Elle absorbe les bruits de pluie et réduit les sons provenant de la ville, c’est idéal si vous habitez un quartier bruyant. Grâce à la végétation, l’habitat bénéficie aussi d’une meilleure inertie thermique. Cela se traduit par des températures plus faibles en été et des températures hivernales plus douces.

Un esthétisme incomparable

Les toitures végétalisées apportent de la couleur en ville et un aspect naturel aux bâtiments grisonnants. C’est aussi un bon moyen de faire découvrir aux enfants la nature et de les sensibiliser à sa protection.

Image tirée de groupeleclerc.net

Archireport : une seule application pour centraliser et gérer l’ensemble de vos chantiers 

Accédez à tout, partout, tout le temps !

Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez nous ici.

Loading Archireport web
Close

Créer un compte

Un vrai test gratuit de 30 jours, pas besoin de carte bancaire.

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales
Créer un compte

Merci !

Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre compte. Dirigez vous ensuite vers l’une de nos 3 plateformes pour commencer à utiliser Archireport.

Sur iPad, Sur iPhone

L’application mobile ultime du suivi de chantier.

ArchiReport AppStore

Sur le web

La version bureau, pratique pour préparer vos projets.

Archireport icon

Télécharger l’application Archireport

L’application mobile est nécessaire pour pouvoir utiliser Archireport avec toutes ses fonctionnalités

Go dl
ArchiReport AppStore
FB Pixel