Serveur en cours migration - web.archireport.com temporairement indisponible
open chat

17 novembre 2022

Tiny houses : une nouvelle façon d’habiter le monde ?

Bonne nouvelle dans le secteur de la construction : il n’y pas besoin d’un gros budget pour construire ou pour acheter sa propre maison. Il existe un modèle d’habitation qui a le vent en poupe et dont l’impact carbone est plutôt faible : la tiny house.

Aux Etats-Unis, la taille moyenne des maisons familiales n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Le small house movement est né là-bas, de la volonté de réagir contre cette évolution en limitant la surface habitable à 93 m2. Il s’agit à la base d’un mouvement social et architectural, qui a pour souhait de tendre vers la simplicité volontaire et la sobriété. C’est pourquoi, depuis les années 90, les motivations pour ce genre d’habitation de petite taille sont majoritairement économiques et environnementales.

Des maisons nomades

Les tiny houses sont des maisons éco-responsables de petite taille qui sont censées être mobiles (elles sont construites sur une remorque). Ainsi, elles permettent une vie beaucoup moins sédentaire, il n’est pas nécessaire d’obtenir un permis de construire pour en déposer une sur son terrain car ces maisons minimalistes sont soumises à la même loi que celle des caravanes. Une simple déclaration à la mairie est nécessaire (si la surface au sol est inférieure à 20 m2). Comme le stipule un article paru dans le journal Libération, ces résidences démontables constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs peuvent être installées sur un terrain privé constructible ou dans un secteur de taille et de capacité d’accueil limitées (une zone agricole ou forestière non constructible dite «pastille») à la condition de ne pas être fixées au sol. 

A Lyon et à Villeurbanne, l’an passé, la métropole a privilégié l’installation de 48 micromaisons de 15 à 20 m² pour accueillir une centaine de femmes isolées et sans domicile avec des enfants en bas âge. Une solution plus souple et moins coûteuse que le recours aux chambres d’hôtel.

Peu coûteuses, ces tiny houses peuvent être utilisées comme hébergements temporaires (pour les travailleurs saisonniers ou en cas d’urgence après le passage d’une tempête par exemple, pour reloger des familles). Elles sont aussi particulièrement adaptée pour les étudiants qui peinent à se loger dans certaines grandes villes, les saisonniers ou des jeunes dans le milieu rural. Certaines associations ou mairies soutiennent et développent des projets de « village de tiny houses » pour pouvoir loger tout le monde sur leur commune. Cette permission dépend malheureusement souvent de l’état d’esprit des élus locaux, parfois réticents à ce genre d’habitats en raison de vieux préjugés envers les gens du voyage.

Des kits à construire soit-même au maison minimaliste sur mesure

Il est assez facile de nos jours de dénicher des plans pour réaliser ces habitats légers, il suffit d’être un bon bricoleur pour découper puis assembler l’ossature bois. Une kyrielle de tutoriels sont d’ailleurs disponibles sur le web (pour le suivi de chantier) sans parler des nombreuses vidéos et sites spécialisés sur le sujet : de quoi trouver l’inspiration. Côté budget, pour une tiny house neuve, il faut compter entre 15.000 et 100.000 euros selon les modèles.

En France, il existe désormais plusieurs entreprises qui fabriquent puis vendent des tiny houses clés en main. Elles sont livrées sur remorque et peuvent être installées après coup sur un terrain. Cette nouvelle façon d’envisager l’habitat permet aux familles d’accéder à la propriété plus facilement, car inutile de prendre un crédit sur 40 ans pour posséder sa propre maison.

De même, alors que la crise climatique s’aggrave, toutes ces tiny houses ont en commun d’être des habitats réversibles, c’est à dire qu’elles permettent au terrain de revenir dans son état initial lorsqu’elles sont déplacées, démontées ou compostées. 

Loading Archireport web
Close

Créer un compte

Un vrai test gratuit de 30 jours, pas besoin de carte bancaire.

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales
Créer un compte

Merci !

Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre compte. Dirigez vous ensuite vers l’une de nos 3 plateformes pour commencer à utiliser Archireport.

Sur iPad, Sur iPhone

L’application mobile ultime du suivi de chantier.

ArchiReport AppStore

Sur le web

La version bureau, pratique pour préparer vos projets.

Archireport icon

Télécharger l’application Archireport

L’application mobile est nécessaire pour pouvoir utiliser Archireport avec toutes ses fonctionnalités

Go dl
ArchiReport AppStore
FB Pixel