Serveur en cours migration - web.archireport.com temporairement indisponible
help

5 juillet 2017

L’intégration du BIM dans le secteur du BTP et de la construction

BIM maquette

Principes fondamentaux du BIM

Le BIM (modélisation des données du bâtiment) est un processus de modélisation 3D qui regroupe les informations d’un projet de construction. En d’autres termes, tous les objets et matériaux sont recensés et mis en relation les uns avec les autres dans une maquette 3D. Par exemple, la maquette pourra permettre de visualiser un bâtiment en projet et d’identifier les isolants qui seront utilisés pour chaque partie. Les objectifs du BIM sont multiples : concevoir, visualiser, collaborer et faciliter.

La maquette 3D permet de concevoir un projet de construction pour visualiser, en amont, les malfaçons éventuelles. Il amène les intervenants à collaborer efficacement autour du projet commun. Cela permet de faciliter la communication entre les intervenants et de limiter voire supprimer les incohérences. Plus que les informations relatives à la construction, le BIM recense également les éléments concernant la vie d’un ouvrage (entretien, réparations, modifications) et pourra servir d’archive après démolition.

La valeur ajoutée du BIM

Toutes les étapes d’un projet sont caractérisées par l’intervention d’entreprises différentes. Certaines informations importantes sont perdues du fait de la diversité des intervenants. A l’inverse, certaines informations sont renseignées plusieurs fois par plusieurs corps d’état. Cela engendre des coûts supplémentaires, des retards, des incohérences et des malentendus entre les intervenants du projet. Le BIM est la capitalisation des informations pour chaque étape et sous-étape d’un projet de construction. Chaque acteur peut ainsi extraire les informations dont il a besoin pour sa phase du projet.

Les limites du BIM

Malgré tous les avantages que le BIM peut apporter dans une entreprise du bâtiment, certaines limites sont à prendre en compte. Tout d’abord, l’utilisation du BIM suppose la maîtrise de l’outil par tous les intervenants d’un projet. Ainsi, les outils et logiciels BIM utilisés par les collaborateurs d’un projet doivent être compris et maîtrisés par l’ensemble des autres collaborateurs. Une formation de chaque salarié des entreprises est donc nécessaire pour la bonne exécution et la bonne pratique des logiciels BIM. Ces formations entraînent un surcoût supplémentaire pour l’entreprise souhaitant s’équiper. L’entreprise peut cependant l’assimiler à un investissement de longue durée supposé générer des économies de productivité sur le long terme. La phase d’expérimentation du BIM et de ses outils est donc longue et requiert de nombreux investissements.

Ensuite, le projet de construction peut être amené à faire face à un dysfonctionnement informatique. Cela engendre une diminution momentanée de la productivité de l’entreprise équipée. Bien que les logiciels soient pensés et développés continuellement pour éviter ce type de désagrément, ce risque est à prendre en compte dès la phase d’expérimentation.

Comment transiter progressivement vers le BIM ?

Bien que le BIM semble compliqué à mettre en place dans des petites ou moyennes structures notamment, certaines entreprises ont réussi progressivement à transiter. En prenant en compte les spécificités de chaque entreprise, la transition est possible. Pour qu’elle se passe dans les meilleures conditions, il requiert à tous les acteurs d’un projet de construction de se rencontrer en amont du projet. Le but de cette étape étant de définir les règles d’utilisation de la maquette 3D. Les intervenants devront ensuite régulièrement mettre à jour les données de la maquette numérique. Cela garantira la bonne collaboration et la bonne exécution du projet.

La mise en place de cette technologie est plus efficace avec un projet connu, récent ou de petite taille. La présence d’un BIM Manager est également une valeur ajoutée pour l’entreprise. Sa présence permet de rassurer les salariés parfois réticents à l’utilisation de nouvelles méthodologies de travail.

Enfin, au niveau des pouvoirs publics, le BIM se démocratise. Des formations sont organisées spécialement pour les TPE/PME qui peinent à répondre à des appels d’offres en sous-traitances. La sensibilisation des petites structures à ces nouvelles pratiques est également de plus en plus développée. Cela permet de changer les mentalités sur l’investissement et les nouvelles technologies.

Loading Archireport web
Close

Créer un compte

Un vrai test gratuit de 30 jours, pas besoin de carte bancaire.

En m'inscrivant, j'accepte les conditions générales
Créer un compte

Merci !

Vous allez recevoir un email de confirmation pour valider votre compte. Dirigez vous ensuite vers l’une de nos 3 plateformes pour commencer à utiliser Archireport.

Sur iPad, Sur iPhone

L’application mobile ultime du suivi de chantier.

ArchiReport AppStore

Sur le web

La version bureau, pratique pour préparer vos projets.

Archireport icon

Télécharger l’application Archireport

L’application mobile est nécessaire pour pouvoir utiliser Archireport avec toutes ses fonctionnalités

Go dl
ArchiReport AppStore
FB Pixel